Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal

Publié le 3 Juin 2008



Qui est Indiana Jones ? Un Tintin sexué ? Un MacGyver particulièrement chanceux ? Un peu de tout ça à vrai dire… L'opus 4, bien que tardif, continue sur la même lancée que les 3 précédents : c'est un film d'aventures improbables que l'on suit sans se poser de questions, et que l'on peut voir de deux manières possibles. Soit on est à fond dedans et c'est l'éclate totale, soit les aventures d'Indy nous laissent de marbre et on se laisse juste porter par la maestria Spielberg… Courses poursuites sur le campus ou dans la jungle, trésors cachés, énigmes à décrypter, tout l'attirail est là et il faut bien avouer que là-dessus, ni le metteur en scène, ni son acteur principal n'ont perdu la main. Les seconds rôles tiennent la route, principalement John Hurt et la toujours géniale Cate Blanchett et le rythme donné ne s'essouffle pas.

Pour ceux dont l'esprit avait flirté avec l'ennui lors des épisodes précédents, le résultat devrait être le même : on se fiche bien de savoir ce qui va se passer puisqu'on sait que tout va bien se terminer... Aussi l'attention risque-t-elle de s'éteindre de temps en temps... Voici donc un épisode qui n'a pas de complexes à avoir par rapport aux précédents (même si les relations père-fils sont ici beaucoup moins touchantes que dans l'épisode 3, le meilleur) et qui ravira les fans du genre...

Rédigé par pierreAfeu

Publié dans #Coups moyens

Repost 0
Commenter cet article