20 septembre 2007 - 20 septembre 2017

20 septembre 2007 - 20 septembre 2017

10 ans de blog, ça se fête ? Allez, juste un peu, histoire de marquer le coup. Et pour une fois il va falloir dire « je », parce qu'il s'agit tout de même d'une affaire intime. Moins immédiatement narcissique que le selfie et l'auto-fiction, le blog dit « personnel » représente cependant, de manière implicite, celui ou celle qui l'administre. Cela suppose également de se retrousser un peu les manches, et même si certain(e)s écrivent avec les pieds, blogueurs et blogueuses consacrent forcément du temps à l'activité solitaire qui consiste à noircir des pages virtuelles que peu de monde lira.

Il m'a semblé évident d'illustrer cet article avec des photos tirées des films d'Andrea Arnold. J'ai vu Red road, son premier long métrage, en 2006, lors du Festival En route vers le monde de La Roche-sur-Yon (ancêtre du festival actuel) et la découverte fut double : celle d'un film dont je ne savais rien, et celle d'une cinéaste qui allait accompagner le parcours de mon futur blog - Fish tank en 2009, Les hauts de Hurlevent en 2012 et American honey cette année. Un an après la mort de David Bowie (l'artiste que j'admire le plus et qui m'a le plus apporté), j'ai d'ailleurs imaginé un vrai/faux biopic à son sujet, It's happening now, réalisé par Andrea Arnold...

20 septembre 2007 - 20 septembre 2017

Si l'activité du blog a toujours été relativement régulière, il m'est assez facile d'évoquer ces dix années écoulées en quatre étapes :

 

1. Allociné

En 2007, le site accueille une plateforme proposée aux blogueurs et j'y fais mes premiers pas. Mes textes sont courts, maladroits et le plus souvent rédigés à la première personne, mais il faut bien se lancer. Bien plus qu'aujourd'hui, l'époque est propice aux échanges, aux commentaires et aux débats. De fait, c'est aussi à ce moment que je reçois le plus d'insultes (à propos surtout de l'épouvantable Once)... et que je commence à tisser des liens avec d'autres blogueurs (pour beaucoup toujours actifs) et dont certains (les meilleurs) sont devenus des amis dans la vraie vie.

 

2. Overblog

En 2011, Allociné supprime sa plateforme et impose une migration vers Overblog. Beaucoup s'y résolvent et viennent s'adapter cahin-caha au nouvel environnement proposé. Les réseaux sociaux, et Facebook en particulier, sont déjà dans la place et l'audience des blogs s'appuie désormais sur les partages à faire dans tel ou tel groupe de cinéphiles, puis, me concernant, sur la page Persistance Rétinienne.

 

3. Persistance Rétinienne

Les années passent et mon écriture progresse lentement pour atteindre la forme qu'elle prend aujourd'hui. Je tente de gommer tics de langage, imprécisions et formules faciles, non sans éviter une période marquée par une stylisation trop appuyée parfois vide de sens.

Je commence à prendre contact avec certains distributeurs et éditeurs indépendants. Sur le principe d'échanges de bons procédés, je peux ainsi voir des films avant leur sortie (via DVD presse ou liens de visionnage - n'habitant pas Paris, il m'est difficile de me rendre aux avant-premières) et recevoir des éditions vidéo. À partir de 2013, j'organise également des jeux/concours et je prends ainsi plaisir à faire partager coups de cœur et découvertes.

Je me lasse peu à peu d'écrire sur chaque film que je vois en salle et je décide début 2015 de ne consacrer du temps qu'aux longs métrages sur lesquels il me semble avoir quelque-chose à dire. Je poste alors en parallèle de courtes chroniques sur la page Facebook que je regroupe ici dans un bilan mensuel. Par ailleurs, certains de mes textes sont repris sur le blog Benzine Mag.

 

4. Culturopoing

Fin 2016, alors que je me questionne sur l'avenir du blog (« vanitas vanitatum, omnia vanitas »), j'ai l'opportunité de postuler à la rédaction du site Culturopoing. Après l'écriture d'une critique test (pour le très beau Certaines femmes), je dois pour la première fois passer par l'étape de la validation avant d'être publié. Loin d'être un frein à ma liberté d'expression, le processus me permet de travailler de manière plus « professionnelle ». Les conseils, la lecture objective et la bienveillance du rédacteur en chef me poussent à davantage de rigueur. Il s'agit d'être clair et précis, de savoir ce que je veux dire et comment le dire : « Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément. » dixit Nicolas Boileau-Despréaux. Cette nouvelle manière d'aborder la rédaction, d'y consacrer davantage de temps et la satisfaction que j'en tire me motivent à nouveau.

20 septembre 2007 - 20 septembre 2017

Outre ce plaisir premier de l'écriture, celui de voir des films, d'en parler et d'échanger à leur sujet, de participer à des festivals, j'ai appris à connaître l'activité de distribution et celle de l'édition. Des contacts directs avec certains distributeurs m'ont ainsi permis d'en savoir davantage sur le fonctionnement d'une profession souvent méconnue mais essentielle. L'intérêt de la tenue d'un blog dépasse donc le simple épanouissement personnel pour s'enrichir d'une ouverture au monde qui rend moins bête.

Si la ferveur de l'échange et des commentaires a disparu des blogs, et si les réseaux sociaux servent avant tout à communiquer, partager des informations et entretenir le flux, un site communautaire tel que Sens Critique permet aujourd'hui encore le dialogue. Beaucoup de blogueurs y possèdent un compte et peuvent ainsi trouver de nouveaux lecteurs.

Parmi les nombreux motifs de contentement liés à mon activité de blogueur, je retiens également le partenariat de la sortie cinéma de Mate-me por favor (avec Wayna Pitch), celui de la sortie DVD de Stand (avec Épicentre) ainsi que l'interview de son réalisateur Jonathan Taieb, mon premier jeu/concours organisé avec Jour2Fête pour la sortie DVD du film Aujourd'hui, la commande d'une carte blanche par Le Bleu du Miroir (Paris, Texas), de longues chroniques de coffrets DVD (João Pedro Rodrigues, Bruce LaBruce et Dereck Jarman) et les nombreuses citations de Persistance Rétinienne reprises par les distributeurs, les éditeurs, les attaché(e)s de presse et quelques réalisateurs...

20 septembre 2007 - 20 septembre 2017

Merci à tous les lecteurs de Persistance Rétinienne mais aussi (et surtout) à Fabrice, Frédéric, Michaël, Constant, Bastien, Christophe, Thomas, Michel, Carine, Cyrille, Thomas, Fabien, Anna, David, Damien, Florent, Daniel, Morgan, Jonathan, Bénédicte, Gilles, Emmanuel, Antony, Nicolas, Benoît, Olivier, aux nombreux amis, à ma mère, mon frère, ma sœur, mes filles, merci également aux équipes d'Épicentre, de KMBO, Blaq Out, Pyramide, Arizona, Jour2Fête, ED, Luminor, Optimale, Outplay, Urban, Wayna Pitch, Rimini, Wild Side, Elephant, Docks 66, Malavida, Aloest... et à tous les autres !

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :