Sweeney Todd : Le diabolique barbier de Fleet Street

Publié le 18 Janvier 2008

Avant-première hier soir à Nantes ( au Katorza dans le cadre de l'Absurde Séance )
comme je crois, dans beaucoup de villes de France.



Dès le générique le ton est donné : musique puissante, images de broyeur, rivières de sang, hachoir, le film sera sombre et sanglant, gris et rouge. Puis il faut un petit temps d'adaptation pour ceux qui, comme moi, n'aiment pas beaucoup (voire pas du tout) les comédies musicales. Même si on le savait, on n'est pas habitué à voir Johnny Depp chanter… Quelques scènes d'exposition et on est plongé au cœur de l'intrigue. Tous les ingrédients du conte sont là : la jeune fille enfermée, le tuteur malfaisant, l'homme du passé venu se venger…

Assis bien confortablement, on est au spectacle. Et quel spectacle ! Musique, décor, lumière, scénario, interprétation, tout se conjugue pour nous offrir une tragédie gothique terriblement sombre qui parle d'amour et de vengeance. Le barbier Benjamin Barker alias Sweeney Todd revient pour se venger du juge Turpin qui l'a envoyé en prison, parce qu'il convoitait sa femme. Son chemin croise celui de Mrs Lovett, veuve solitaire qui confectionne les tourtes les plus mauvaises de Londres. Reprenant possession de son ancien logement, il va préparer son plan. Dès lors nous sommes tenus en haleine par un récit tendu et riche dont la conclusion nous laissera cloués sur notre siège.

Donc Johnny Depp chante ! Quand sa voix est grave on dirait Bowie (c'est dire si c'est beau !). Mais il n'est pas le seul. Pour un tel film, l'interprétation se doit d'être à la hauteur et elle l'est. Depp, évidemment, et comme toujours chez Burton, est au sommet de son art. Et qui dit nouveau duo Burton-Depp dit nouvelle tête. Cette fois, on a l'impression qu'Edward a mangé le cavalier sans tête (Christopher Walken dans Sleepy hollow). Helena Bonham Carter est magnifique en femme pragmatique, tout à la fois amoureuse, machiavélique, maternelle ou ambitieuse. Alan Rickman et Timothy Spall, tout droit sortis des aventures d'Harry Potter composent un duo du mal qui fait froid dans le dos, tandis que Sacha Baron Cohen brille dans la truculence. A noter aussi le jeune Ed Sanders en orphelin débrouillard et lucide, ou encore Jamie Campbell Bower (mélange de Lukas Haas et de Mick Jagger jeune…).

Si le film est gore, c'est un gore d'opérette, le rouge vif du sang créant le contraste avec le gris sale des décors. On est donc totalement immergé dans l'univers du "musical" avec ses envolées lyriques, ses parenthèses burlesques, ses solos tragiques ou tragi-comiques (Bonham Carter rêvant d'une vie meilleure, Baron Cohen faisant son show) et surtout ses duos de rêve : Depp-Bonham Carter imaginant les nouvelles farces des tourtes, Depp-Rickman parlant des femmes…

Que du bonheur donc, pour un film dont le fond est aussi puissant que la forme, et dont le tragique s'amplifie au fur et à mesure que Sweeney Todd perd pied, et sombre dans une vengeance dont il a perdu le sens. On est parcouru de frissons avec le sentiment que le drame qui se noue sous nos yeux aura forcément une issue terrible. La scène finale arrive à point nommé : elle est tout simplement magistrale. Lorsque le noir envahit l'écran, on sait qu'on n'est pas près d'oublier le nouveau conte du génial Burton.


Rédigé par pierreAfeu

Publié dans #Coups de coeur

Repost 0
Commenter cet article

yasss 29/03/2008 01:36

tout est dit dans cette analyse, j'aime beaucoup !!

"Lorsque le noir envahit l'écran, on sait qu'on n'est pas près d'oublier le nouveau conte du génial Burton." tout a fait, ca resume bien, bravo

cayoux33 26/03/2008 21:37

Excellent film !
Moi aussi au début j'ai hésité à aller voir ce film car la comédie musicale n'est vraiment pas mon genre de film favoris ...

Mais quel bonheur ce film !

Les chants sont envoutants ( je les ait eut dans la tête plus d'une heure après la fin du film ! )
Les acteurs sont parfaits, sans arler des décors, des éclairages et bien sûr de l'ensemble de la réalisation ...

Bon je m'arrête :D

Shin 27/02/2008 15:00

Sweeney ToddBonjour,

Et encore une fois, le tandem Depp / Burton fait mouche.

Le film du maître un délice macabre, un régal visuel. Le tableau final est d'ailleurs d'une beauté incomparable !

N'oublions pas Helena Bonham Carter, irrésistible, et les excellents seconds rôles qui ponctuent le film (comme Alan Rickman ou Sasha Baron Cohen).

La seule chose regrettable est cette amourette entre les deux tourtereaux dont tous le monde se fout. Visiblement, Tim Burton aussi et c'est tant mieux.

Amicalement,

Shin.

Evan 10/02/2008 11:54

En effet excellent Burton !

georges 29/01/2008 11:35

au contraire je trouve que Johnny Depp n'en fait pas trop, il joue beaucoup avec son regard, ce n'est plus qu'un "mort vivant" !
C'est vrai par contre que les passages chantés, souvent répétitifs, sont la seule faiblesse du film, en même temps il a traité cette histoire comme un opéra funèbre et macabre.