La soledad

Publié le 23 Juin 2008



En suivant le destin de plusieurs femmes, et plus particulièrement celui de deux d'entre elles, une jeune mère élevant seule son fils et une sexagénaire tentant de maintenir le lien entre ses trois filles, Jaime Rosales adopte un double parti pris : celui de mettre en scène des bouts de vie quotidienne, et celui de les filmer de manière stylisée.

Le quotidien est donc au centre d'un film qui évoque la vie et ses tourments, ses espérances et ses chagrins, ses heurts et ses solitudes. Laissant filer les scènes, préférant l'observation aux explications, les silences aux dialogues, le réalisateur espagnol parvient à créer de véritables moments de grâce et d'émotion, aidé en cela par un casting impeccable et notamment par l'excellente et subtile Petra Martinez (bouleversantes scènes de l'hôpital et du trajet en voiture). Chaque scène est filmée en longs plans fixes au cadre précis, lesquels sont quelquefois scindés en deux split-screen déstructurant les perspectives et chamboulant les repères du lieu de l'action. Quelquefois déroutants, jolis à d'autres moments, ils ne semblent en définitive pas vraiment justifiés, même s'ils concourent à enfermer les personnages dans leurs solitudes respectives.

Comme tout procédé radical, celui-ci, de-même que les plans fixes, doit s'asseoir sur une structure solide pour trouver sa légitimité. C'est en partie le cas pour ce film au scénario habile qui rejette toute hystérie au profit d'une profondeur atteinte par touches successives. Cependant, quelques scènes attendues, quelques plans trop longs en fragilisent la portée. De même, le parti-pris formel fait peu à peu naître un sentiment de déjà-vu : on pense au cinéma moderne des années 60-70 des Godard, Resnais, Varda ou Wenders...

Jaime Rosales n'a donc rien inventé, mais il conduit son film avec une maîtrise et une sincérité qui ne laissent pas indifférent. 3 petites étoiles donc, mais 3 étoiles quand même.

Rédigé par pierreAfeu

Publié dans #Bons coups

Repost 0
Commenter cet article

ffred 24/06/2008 23:18

Une vraie merveille, un vrai coup de coeur pour moi !

dasola 24/06/2008 17:39

Après ffred, c'est la deuxième bonne critique que je vois de ce film que je n'ai pas encore vu. Ca donne vraiment envie, je vais peut-être me laisser tentée. Bonne soirée.