Smiley face

Publié le 21 Janvier 2008



A l'instar de Park Chan-wook et son décalé I'm a Cybord, Gregg Araki s'offre 1h25 de récréation avec ce film déjanté, qui fait suite à son magnifique, moderne et poignant Mysterious skin.

Smiley Face est un film "débile" à l'humour potache et joyeusement décalé devant lequel on rit comme un couillon avec le même bonheur que devant un scketch des Nuls ou de Groland. En nous contant la journée d'une actrice de 3ème zone qui vient de dévorer des space cakes, Araki lâche la bride et retrouve l'esprit libre de certaines productions des 70's. Une ambiance pop (très bonne BO), des situations incongrues et un humour non-sense font de Smiley face un joyeux moment de cinéma. Et puis surtout, il y a Anna Faris ! Imaginez une Britney Spears photographiée à sa sortie de boîte… Totalement décomplexée, la blonde des Scary movies, livre une prestation enthousiasmante. Stone de chez stone, terrifiée par le monde qui l'entoure, haussant le ton quand il ne le faut pas, elle compose un personnage politiquement incorrect qui, d'un casting raté au vol d'un exemplaire rare du "manifeste du parti communiste", va semer le trouble dans tous les lieux qu'elle traverse. Outrancière, la bouche ouverte, les yeux révulsés, elle est à pisser de rire…

En attendant qu'Araki nous ravisse à nouveau le cœur, ne boudons pas notre plaisir devant cette farce sans prétention qui n'est pas sans rappeler certains films de John Waters…

Rédigé par pierreAfeu

Publié dans #Bons coups

Repost 0
Commenter cet article

GKlopp 27/01/2008 21:31

C'est vrai que ce film est vraiment sympathique à regarder, on passe vraiment un bon moment de détente :) Anna Faris y est vraiment fantastique ^^

pierreAfeu 26/01/2008 15:28

Absolument ! Note que j'ai écrit "débile" entre guillemets...

VincentLesageCritique 26/01/2008 12:21

Je trouve "Smiley Face" absolument magnifique. C'en est presque émouvant, du moins poétique. J'adore ce final sur le Surface to Air des Chemicals Brothers ! Radieux, sensationnel, mais par contre pas "débile", juste très drôle. On est à la limite d'avoir envie de manger un de ces fameux gateaux, juste pour vivre ces trépidantes aventures. Non ?