La personne aux deux personnes

Publié le 2 Juillet 2008



La bande annonce est effroyable mais le film est meilleur. Le concept de départ, celui qui finalement porte tout le récit, tient heureusement la route. On se rend compte en peu de temps que les deux héros, la personne Jean-Christian Ranu, et la personne à l'intérieur d'elle, Gilles Gabriel, se ressemblent plus qu'il y parait au premier abord. Tous deux vivent en pleine ringardise 80's mais ils assument. A noter que l'appartement de Ranu est davantage 70's que 80's (sa banquette-bureau est par ailleurs réellement magnifique). N'oublions pas que les années 80 sont artistiquement les pires du XXème siècle : il est donc logique que ses nostalgiques soient ringards.

Alain Chabat est génial en début d'histoire, et réussit à être très bon en voix off. Marina Foïs est comme toujours excellente. Mais c'est bien sûr Daniel Auteuil qui domine le film dans une composition qui rappelle ses débuts (peu reluisants) dans le cinéma, mais avec la maturité de celui qui n'a plus rien à prouver : il ne craint pas le ridicule et campe son personnage avec une conviction qui le rend d'emblée extrêmement sympathique.

Le film baigne dans une ambiance un peu déroutante. On sourit souvent mais on rit très peu, ce qui est tout de même dommage pour une comédie. Le monde de l'entreprise avec ses comptables uniformisés employant un jargon abscons sent le déjà-vu, même si les réalisateurs ont le bon goût de tendre quelquefois vers l'univers de Tati (mais pas assez). Peut-être est-ce là le problème : on nage entre deux eaux, entre humour "canal" et burlesque 70's, comédie sociale et délire anglo-saxo. Le film est bancal, pas vraiment abouti mais tout de même plutôt sympathique. Il est juste regrettable qu'il ne soit pas plus drôle, même s'il propose un ton original dans l'univers peu glorieux de la comédie à la française.

Rédigé par pierreAfeu

Publié dans #Coups moyens

Repost 0
Commenter cet article

VincentLesageCritique 04/07/2008 13:29

Pour ma part, je trouve le film complètement abouti, brillamment mis en scène et, of course, résolument hilarant !