Parlez-moi de la pluie

Publié le 23 Septembre 2008



Les films d'Agnès Jaoui (et de Jean-Pierre Bacri) respectent la longue tradition des films français dont on dit qu'ils ont "une petite musique". Ni comédies, ni drames, ils naviguent dans un entre-deux dont Sautet a pu quelquefois tirer le meilleur, Robert le médium, et Esposito le pire. On y voit des êtres forts en apparence, ou tout au moins orgueilleux, exposant leurs faiblesses et leurs contradictions au fil d'un récit structuré qui s'attarde également sur quelques seconds rôles.

Ici les personnages bafouillent souvent (c'est d'ailleurs la marque de fabrique des trois acteurs qui les incarnent), s'emportent quelquefois, s'attendrissent à d'autres moments. L'histoire n'est que prétexte à photographier les instants de vie de personnes finalement très ordinaires. Les scénaristes alternent donc (avec une certaine cohérence) scènes drôles, scènes plus profondes, scènes futiles. Tout ne tient qu'à un fil, et l'entreprise oscille constamment entre justesse et clichés (pas mal de justesse mais beaucoup de clichés).

C'est bien sûr Jean-Pierre Bacri qui domine haut la main le casting : il est bon de bout en bout. Jamel Debbouze s'en tire bien en jouant la sobriété. Agnès Jaoui prouve quant à elle, à nouveau, qu'elle est une actrice limitée (moue boudeuse et voix cassée) même si elle demeure sympathique. Côté seconds rôles (pour des personnages sans grand intérêt), c'est la jeune Florence Loiret-Caille qui tire son épingle du jeu avec une jolie composition.

On l'aura compris, Parlez-moi de la pluie est un film qui se regarde avec un certain plaisir, mais qui n'apporte rien de nouveau au cinéma. On en attendait davantage des anciens scénaristes d'Alain Resnais...

Rédigé par pierreAfeu

Publié dans #Coups moyens

Repost 0
Commenter cet article

Snifff 28/09/2008 23:43

C'est un film tout à fait mineur et sans réelle ampleur, mais tout à fait plaisant, au charme certain, à l'ambiance envoutante, aux dialogues géniaux et à l'interprétation impeccable. Fantastique Bacri.

Tietie007 28/09/2008 14:36

J'avoue que j'ai du mal à fonctionner avec Bacri et Jaoui, qui générèe peu de résonnance dans mon imaginaire.

Jérémy 28/09/2008 00:27

A peu près pareil, j'ai eu du mal à rentrer dedans puis finalement la fin m'a laissé de marbre. J'avais pourtant bien aimé 'Le Goût des autres'.