Once

Publié le 5 Novembre 2007

N'Y ALLEZ PAS !!!


Glen Hansard. SND
Quand je vois la bannière qui se promène en ce moment sur allociné, avec des bouts de critiques dithyrambiques (et même de Spielberg !), je me dis qu'il est de mon devoir de mettre en garde tous les internautes qui traîneront sur mon blog et qui auraient l'intention de courir voir ce film dès le 14 novembre… Pour ceux-là, je propose une petite recette afin qu'ils économisent le prix d'une entrée en réalisant le film eux-mêmes.


Pour produire et réaliser la pire daube de l'année :

Retrouvez dans vos tiroirs une histoire d'amour impossible écrite quand vous aviez 12 ans (elle est bourrée de clichés, mais "tellement pure et naïve"). Offrez une caméra à un enfant de 3 ans. Donnez-lui carte blanche pour filmer n'importe quoi n'importe comment, et prétendez ensuite que vous étiez vous-même au cadre. Demandez à un copain qui grattouille la guitare de composer quelques chansons irlando-folkisantes dont même les Corrs ne voudraient pas. Pire, demandez-lui de les chanter lui même (vous savez que sa voix nasillarde est réputée pour venir à bout des tympans les plus résistants). Ajoutez une pincée de mystère slave, une maman morte et une réalité sociale bourrée de clichés.

Débrouillez-vous pour que celui qui tient la caméra soit constamment distrait, histoire qu'il ne fasse pas une belle image à l'insu de son plein gré. Complimentez sans cesse votre copain gratteur-de-guitare, afin qu'il chante quasiment tout le temps, dans la rue, dans l'autobus ou dans sa chambre.… Demandez à votre actrice d'intérioriser son jeu au maximum et de sourire le plus bêtement possible. Écrivez vos dialogues au dernier moment. Obligez-vous à tuer dans l'œœuf les quelques bonnes idées que vous pourriez avoir (on ne sait jamais !).

Laissez mijoter votre spectateur 1h25 en lui donnant l'impression qu'il regarde votre film depuis 3 heures. Faites-lui croire, grâce à l'astuce d'un scénario sans enjeu dramatique, que votre film peut s'arrêter à tout moment. Finissez-en enfin, et libérez-le en accompagnant sa sortie de la plus belle chanson de votre copain gratteur-de-guitare, histoire qu'il l'ait en tête quelques heures encore, afin d'être assuré que vous lui aurez pourri sa journée. Si le premier mot qui lui vient n'est pas "INSUPPORTABLE", obligez-le à rester à la séance suivante.

Ma note : 0 étoile.

 

 

Rédigé par pierreAfeu

Publié dans #Sales coups

Repost 0
Commenter cet article

Antoine 13/03/2013 15:49



T'es peut être un peu dur sur ce coup là. Bon ok le film n'a qu'un intérêt très minime mais bon c'est pas si affreux (quoi qu'en lisant ta critique je me souviens des sales moments). Moi si je
devais le noter je mettrais 2 étoiles voire 1 car je me suis passablement fait chié mais y'a rien de vraiment DETESTABLE pour mettre 0 (comme dans Spring Breakers ^^). Après moi j'ai aussi peut
être un peu plus apprécié car je suis allé deux fois à Dublin avec mes potes me mettre des mines la bas donc j'ai aimé le cadre (je m'y suis retrouvé).


C'est une belle critique en tout cas. Je trouve aussi que c'est un film de merde ne nous méprenons pas mais pas à ce point là. Mais moi j'ai encore plus les nerf que je l'ai acheté en DVD ONCE.

pierreAfeu 13/03/2013 16:16



C'est très amusant que tu sois venu mettre un commentaire sur cette critique.
Ça m'a permis de relire tous ceux que j'avais reçus à l'époque...
Je crois n'avoir jamais été autant insulté. :)

En tout cas, je ne retire rien.
Je ne suis pas encore allé à Dublin, et je suis sûr que j'aimerai...
Indépendamment de ce film...



PierreAfeu 17/12/2007 15:19

Merci MiKLR37 !!! En fait j'ai pû avoir un débat beaucoup plus constructif et respectueux avec irishshamrock : elle a aimé Once, moi pas, et on a pu en discuter le plus librement du monde. Le lien vers son blog est dans la rubrique "mes blogs préférés".

MiKLR37 17/12/2007 14:52

Quel débat !
Difficile de faire entendre sa voix parfois, les gens sont intolérants à souhait parfois, la liberté de critiquer et d'expression permet à pierreAfeu d'émettre son jugement mais pas de le justifier ou du moins ne veut-on pas l'entendre, en fait, les gouts et les couleurs ça ne se discute pas...
Bon courage pierreAfeu...

pierreAfeu 09/12/2007 12:10

Comme ça commence à tourner en rond, je vais en rester là.

anaïs 09/12/2007 11:27

je ne m'enerve pas mais seulement pr moi le film est intimement lié à l'Auteur...alors avt de descendre un film comme ça tourne 7 fois ta langue ds ta bouche avant de dire des betises...
ET UN PEU DE RESPECT!
avoue qd meme que cette année il y a eu pire comme film non?!!!! n'exagère pas!


"C'est quelquefois la critique d'un critique que nous n'aimons pas qui nous fait aimer le livre critiqué."

"On dit : "La critique est aisée...", parfois on aimerait pouvoir dire : "Si la critique se taisait..."."