Le roi du curling

Publié le 13 Janvier 2013

LeRoiDuCurling.jpg

ABC2013

L'évidence de l'équation "névrose + sport = curling", se confirme dans Le roi du curling, film norvégien bancal et bordélique, qui voit un ex champion de curling interné pour burn-out, revenir au top pour sauver son entraineur.

Inutile d'en dire davantage sur une intrigue à la fois mince et absurde, qui n'est pas le cœur d'un film qui démarre très poussivement, avant d'atteindre une vitesse de croisière, et un niveau de bêtise, très acceptables. Le roi du curling est donc un film idiot, dans le bon sens du terme, parsemé de personnages foutraques, sorte de panel représentatif des névroses du monde occidental. On a donc notre héros, capitaine de l'équipe et psycho-rigide de choc (et son épouse qui lui préfère son chien), un autre joueur qui ne dort plus depuis que son père "imite" Rod Stewart dans des cabarets minables, un troisième, obsédé sexuel, et un quatrième, passionné d'ornithologie. Le capitaine de l'équipe rivale n'est pas mal non plus, tout comme la jolie blonde rencontrée dans un groupe de parole...

Au centre de tout ça, le curling, ce sport complètement absurde et donc hautement poétique, qui est aussi un art de la précision, réservé donc aux psycho-rigides. La matière du film est de fait à la fois dense et légère, gentiment décalée, ouverte à tous les délires.

Il manque au film une véritable mise en scène, une réécriture resserrée, de la rigueur qu'il n'a pas. On regrettera qu'il ne soit pas meilleur, ne s'élevant pas au-delà d'une succession de gags, souvent très drôles, mais à peine reliés entre eux, alors qu'il suffisait de les assembler pour faire naître un véritable feu d'artifice. Il aurait fallu qu'Ole Endresen s'inspirât de son voisin suédois Roy Andersson (Nous, les vivants), maître en absurdité, pour réussir totalement son coup.

Le roi du curling ne demeure pas moins un film fort sympathique !

 

2EtoilesDemi2013

 

Un AUTRE point de vue ? >>> Lisez la critique clunysienne

Rédigé par pierreAfeu

Publié dans #Assez bons coups

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article