Le monde de Charlie

Publié le 3 Février 2013

leMondeDeCharlie.jpg

CM2013

Voilà un film mignon tout plein qui ne brille pas par son originalité (excepté le secret révélé en toute fin). Teen-movie délicat et agréable, habilement mené, bien joué, et bénéficiant d'une bande son classieuse, Le monde de Charlie tient par sa fibre identificatrice un brin nostalgique et la fraîcheur de ses interprètes.

Récit initiatique classique, avec pour personnage central un adolescent décalé de fait, dont le trauma entrave la vie sociale, rencontrant un faux couple de demi-frère/sœur marginal et séduisant, Le monde de Charlie parle d'amitié, d'amour, d'affirmation de soi. Bien sûr, on n'est pas chez Gus Van Sant, et tout cela nous est raconté fort gentiment, mais agréablement, avec ce qu'il faut de scènes drôles, touchantes ou émouvantes.

L'ensemble demeure malgré tout très propre (nous ne sommes pas chez les prolos) et ne s'éloigne jamais (ou presque) des sentiers (re)battus. Comme on écoute Les Smiths et Bowie*, on tire le concept vers le teen-movie haut de gamme, presque auteurisant. Ça noie un peu le poisson, mais personne n'est dupe.

Notons cependant un casting de très bon niveau. Logan Lerman est excellent, très touchant, jamais tête à claque, juste adorable. À ses côtés, Emma Watson se montre aussi séduisante qu'on pouvait le supposer, et démarre avec humilité sa carrière post-Hermione. Ezra Miller, bien plus convaincant que dans l'insupportable We need to talk about Kevin, vient compléter un trio qui fonctionne bien. Rien à dire non plus côté seconds rôles.

Il n'y a finalement pas grand chose à ajouter. Si Le monde de Charlie est un film agréable, on l'aura quand même bien vite oublié.

* À noter une incohérence scénaristique : si, au début des années 80, on est fan des Smiths, on sait forcément reconnaître Heroes de Bowie... 

 

2Etoiles2013

 

Un AUTRE point de vue ? >>> Lisez la critique de Fred 

Rédigé par pierreAfeu

Publié dans #Coups moyens

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article