Festival du Cinéma Italien

Publié le 15 Février 2008



Quatre fois dans l'année, le cinéma Katorza nous propose une semaine de dépaysement et de découvertes
avec son festival Univerciné. Après les cinémas anglais et russe, et avant le cinéma espagnol, se déroule donc,
du 13 au 17 février, le Festival du Cinéma Italien.

Au programme 12 films à découvrir ou à redécouvrir, parmi lesquels le très beau Mon frère est fils unique de Daniele Luchetti, sorti l'an dernier, film sur la fraternité et l'engagement politique, qui renoue, sans nostalgie artificielle, avec le cinéma social des années 60-70 des Comencini, Risi ou Scola.

Le cinéma italien est mort au début des années 80, de la main même de celui qui devrait, malheureusement, reprendre le pouvoir d'ici quelques mois, le chantre du libéralisme à l'italienne, aussi puant qu'arrogant, lequel n'a trouvé face à lui ces dernières années qu'un seul opposant, le cinéaste Nanni Moretti. Pour comprendre l'Italie contemporaine, ses luttes, ses espoirs et ses désillusions, il suffit de revoir Aprile ou Le caïman du même Moretti…

On espère donc que les nouveaux cinéastes transalpins, à l'image de leurs aînés, montrent à nouveau de l'Italie une image forte, émouvante et engagée. D'où l'intérêt de ce festival.

Un gros bémol cependant dans la programmation. En dehors des films contemporains, les organisateurs nous proposent deux films plus anciens, le très intéressant La peau de Liliana Cavani dans le cadre de l'Absurde Séance (jusque là, tout va bien), mais aussi Cinema Paradiso de Giuseppe Tornatore. Que les choses soient claires : ce film est une grosse merde, niaise et bourrée de clichés qui, derrière la volonté de rendre hommage au cinéma de son pays, ne fait que l'insulter en en travestissant les thèmes et l'esthétique, dans un récit insupportable tout juste bon à occuper la case du dimanche soir sur une chaîne de Berlusconi ! Quelle idée de programmer ce film alors que le cinéma italien regorge de chefs-d'œuvre…

Viva Italia !

Rédigé par pierreAfeu

Publié dans #Festivals

Repost 0
Commenter cet article