Les citronniers

Publié le 30 Juin 2008



Rien de tel qu'une "petite histoire" pour atteindre l'universel. Ici la petite histoire pourrait être réelle dans un contexte particulièrement complexe. Le conflit qui oppose Salma et ses citronniers à l'état israélien via son ministre de la défense, permet au réalisateur Eran Riklis d'évoquer avec subtilité l'histoire contemporaine de son pays et de la Palestine tout en étant toujours à hauteur d'homme (et surtout de femme).

Evitant avec soin tout manichéisme, à la fois réaliste et romanesque, profondément féministe, juste dans ses personnages, optimiste dans sa vision du monde sans jamais se défaire d'une lucidité plus noire, cette fable traite avec justesse du pouvoir, de la révolte des opprimés, du dialogue et du non-dialogue, de l'amour, de la mémoire, de la raison de vivre. Porté par une mise en scène simple et un scénario intelligent, le film trouve sa force dans l'interprétation.

Hiam Abbass le porte sur ses épaules de femme forte à la fois soumise et frondeuse, complexe et profondément attachante, jamais hystérique, toujours juste. Face à elle, Ali Suliman en jeune avocat attendri et ambitieux et Rona Lipaz Michael en femme de ministre libre de pensée et d'action, font des citronniers une œuvre profondément humaine loin de tout cliché. C'est aussi une réussite de voir qu'un pays comme Israel, malgré une politique intérieure et étrangère particulièrement discutable, offre à ses cinéastes la liberté de s'exprimer sur des sujets brûlants. Les citronniers fait partie de ce cinéma utile, indispensable à l'humain, témoin d'un monde complexe en constant mouvement.

Rédigé par pierreAfeu

Publié dans #Bons coups

Repost 0
Commenter cet article

pierreAfeu 28/07/2008 19:52

Sauf que Deux jours à tuer est une très, très, très mauvaise surprise pour moi...

mathieu 28/07/2008 16:19

j'avoue que quand j'ai vu sur mon planing que je devais assurer sa projection, je n'étais guère enchanté, mais bon... et bien, je ne le regrette vraiment pas. Je m'attendai à pas grand chose et bien j'ai été enchanté. Comme dit sellam, c'est magnifiquement interprété, on se prend vite à cette histoire en prenant pitié de cette pauvre palestinienne sans jamais tombé dans l'extrême. Sur 2008, pour moi, c'est la seconde très bonne surprise avec "2 jours a tuer"

VincentLesageCritique 28/07/2008 12:13

Excellent film, subtil et délicat, porté en effet par une sublime HIam Abbass.

Eric 25/07/2008 18:27

mince je l'ai loupé celui-ci, ta critique me le fait encore plus regretter ! Je vais de ce pas voir quand sort le dvd ! (j'adore Hiam Abbass)

sellam 20/07/2008 10:26

Très bon film, où les acteurs jouent avec beaucoup de sobriété et de justesse. On y évoque la force et la liberté des femmes, la situation politique qui oppose Israéliens et Palestiniens, dont parlent déjà d'autres "commentateurs " sur ce site. Je veux également ajouter des éléments qui n'ont pas encore été signalés: la paranoïa des Israéliens qui craignent le terrorisme, partout, la démonstration du caractère démocratique d'Israël (cette Palestinienne va, en cour suprême, attaquer l'état hébreu), la manipulation de l'avocat qui tente de "récupérer" cette affaire pour la cause palestinienne. C'est un film qui ne tombe pas dans le manichéisme alors ne cherchons pas à n'y voir que les aspects négatifs d'Israël