L'Assemblée • DVD

Publié le 11 Avril 2018

L'Assemblée • DVD

L'ancêtre du porte-voix baptisé "porte-parole", inventé par les Grecs au même titre que la République et la Démocratie, outil destiné à se faire entendre, symbolise la manière dont les participants de Nuit Debout veulent identifier leur mouvement : il s'agit de faire circuler la dite parole afin de réponde à la violence de la Loi Travail dont le passage en force par le biais du 49.3 s'impose comme un déni de démocratie.

Fidèle à la méthode d'immersion qui caractérise le cinéma documentaire contemporain, Mariana Otero, d'abord participante avant de devenir observatrice, capte les échanges au gré des AG, réunions de commissions et débats spontanés nés Place de la République. Sa caméra met alors à jour les structures mises en place, et parfois réfutées, afin de rendre les échanges possibles. Si pour certains, il faut réinventer la démocratie, d'autres regrettent une parole en continue qui n'aboutit sur rien de concret.

Ainsi, du début du mouvement à sa lente fin, L'Assemblée traduit la puissante volonté de réappropriation de l'expression populaire, volonté partagée par tous les participants, se heurtant à la fois à la réalité du jeu politique (le 49.3 s'applique à cette période) et à une certaine incapacité à agir. Certains pensent alors qu'ils ne représentent qu'une classe moyenne supérieure discutante quand les salariés luttent pour leurs droits.

S'il semble indéniable que l'énergie véhiculée par Nuit Debout a pesé sur les élections présidentielles de 2017, l'élection d'un président par défaut, le néo-libéralisme triomphant de l'épouvantail délibérément placé face à lui, transforme la perception du film de Mariana Otero et interroge sur la légitimité de la quête d'une utopique démocratie dans son incapacité à transformer les aspirations profondes de celles et ceux qui n'entrent pas dans le moule.

Marqueur d'une époque, semblant déjà d'un autre temps quand l'actualité met à jour la manière dont le gouvernement actuel n'oppose que la violence policière aux mouvements étudiants, sociaux ou alternatifs, L'Assemblée s'impose comme un indispensable témoignage.

Suppléments
Une entretien avec Mariana Otero réalisé lors de la présentation de L'Assemblée à Cannes et un débat multi-participatif (avec Frédéric Lordon, Monique et Michel Pinçon-Charlot et d'autres universitaires) viennent enrichir la réflexion salutaire engendrée par le film.

> DVD édité par Epicentre Films.

Rédigé par Pierre Guiho

Publié dans #Bons coups, #DVD-BR

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article