Une vie • DVD

Publié le 3 Juillet 2017

Une vie • DVD

Désormais, dès lors qu'il s'agit d'adapter un roman du XIXe siècle, l'approche naturaliste prime. Parfaitement légitime, avec pour volonté première d'aller à l'essentiel en évitant tout pompiérisme, cette démarche s'impose comme la norme d'un nouveau classicisme. Du roman de Maupassant, Stéphane Brizé ne garde donc que le déroulé romanesque, une histoire de vie aussi édifiante que déprimante.

À la justesse de la mise en scène (beauté des images, naturel du jeu, précision des dialogues), le cinéaste associe un scénario dont la force tient à la maîtrise des ellipses et à la fluidité narrative : l'histoire de Jeanne se regarde comme on regarderait un feuilleton. Le film suit un mouvement continu au flux limpide et à la compréhension immédiate. Cette simplicité revendiquée et assumée donne au long métrage son identité.

Pure héroïne de littérature, la jeune femme nourrit des rêves que la réalité de l'existence viendra bientôt briser. Bien née mais malheureuse en ménage, femme trompée et mère dupée, Jeanne semble avancer dans un long couloir allant se rétrécissant, ses fantasmes de vie heureuse revenant sans cesse lui rappeler qu'elle aura bientôt tout perdu.

Jeanne ne se rebelle pas ou à peine (deux fois peut-être...) et semble accepter avec fatalité cette vie qui ne lui apporte que malheurs et désillusions. En gommant les effets dramatiques et en donnant à son héroïne la capacité de survivre et de tenir debout malgré tout, Stéphane Brizé transforme la déprime en mélancolie et imprime à son film une tonalité plus douce.

Dominé par la justesse et la sobriété de Judith Chemla, la casting brille par son homogénéité. De fait, Une vie, s'il ne marquera pas les esprits, remplit parfaitement son office.

Visitez Cinétrafic pour découvrir le grand classement des meilleurs films indépendants et le classement des meilleurs films de criminels.

DVD édité par Diaphana (sortie le 28 mars 2017).

Rédigé par Pierre Guiho

Publié dans #Bons coups, #DVD-BR, #Cinetrafic

Repost 0
Commenter cet article