Fuocoammare, par-delà Lampedusa • Blu-ray

Publié le 15 Février 2017

Fuocoammare, par-delà Lampedusa • Blu-ray

Comme toute île, Lampedusa entretient avec la mer une relation filiale. Située au centre d'un triangle reliant la Sicile à la Tunisie en passant par Malte, cette terre de vingt mètres carrés est devenue en 2013 le cœur d'une tragédie qui perdure encore. Les chiffres sont éloquents mais restent des chiffres. Personne n'est capable de se représenter plusieurs centaines de milliers de personnes d'un coup.

Gianfranco Rosi recadre la question en posant sa caméra à hauteur d'homme. La catastrophe est humaine et ceux qui s'en servent pour vomir leurs discours de haine rappellent à quel point l'être humain peut être vil. Ce n'est évidemment pas le sujet du film, la démarche du cinéaste italien se focalisant sur un lieu pour en raconter l'histoire présente, cherchant à travers ceux qu'ils croisent à porter témoignage.

Rosi suit Samuele, un garçon de douze ans qui vit sur l'île et n'a pas le pied marin, préférant la terre ferme qu'il explore avec sa fronde. Vif et curieux, il écoute cependant les conseils qu'on lui donne, expérimente un bandeau sur l'œil pour stimuler son autre œil paresseux, marche sur le ponton du port par temps houleux pour habituer son estomac au ressac. Il semble loin du drame qui se joue dans la mer qui l'entoure, mais il se sent anxieux, sans savoir pourquoi.

La caméra suit au plus près le sauvetage de ceux qui approchent des côtes. Certains ont encore la force de témoigner, d'autres de chanter, d'espérer encore, quand les autres, épuisés, déshydratés, intoxiqués par l'essence des canots, sont orientés vers le centre hospitalier. Son directeur témoigne alors, dit combien il ne s'habitue pas mais que c'est le devoir de tout homme de venir en aide à ceux qui arrivent. Mais certains sont déjà morts.

Le film bouleverse par la justesse du regard qu'il porte sur une tragédie demeurée abstraite aux yeux de tout européen. En filmant avec la même bienveillance un jeune garçon ouvert à la vie et les naufragés à bout de force, il crée un lien humain et rappelle que le drame concerne tout le monde. La beauté des images, loin d'être artificielle, redonne de la dignité à ceux qui en ont été privés. Loin du racolage des reportages télévisuels, Fuocoammare, par-delà Lampedusa revient à l'essentiel. En cela est-il indispensable.

 

Suppléments
Quatre entretiens prolongent la vision du film, soit en le complétant, soit en évoquant son contexte. Ainsi, Gianfranco Rosi évoque sa manière de travailler, Pietro Bartolo, directeur de l'hôpital de Lampedusa, raconte 25 ans de sauvetages et bouleverse par le regard qu'il porte sur sa propre expérience, Olivier Favier et Éric Valmir reviennent quant à eux sur la vaste question des migrants et ses conséquences sociales et politiques.

Blu-ray édité par Blaq out
Disponible dès le 20 février 2017

Rédigé par Pierre Guiho

Publié dans #Bons coups, #DVD-BR, #Rattrapage

Repost 0
Commenter cet article